Portes Ouvertes le Samedi 17 Mars 2018 de 9h à 17h et le Vendredi 25 Mai de 14h à 20h
Formations
Niveau IV - Technicien de Maintenance des Engins et Matériels - Machinisme Agricole
Secteur(s) professionnel(s) :   Moteurs et mécanique auto.
Niveau :  V
Diplôme(s) requis :  3ème, CAPA, CP, CQP, CS
Statut(s) :  Formation Continue
 Imprimer Imprimer   |   Envoyer par eMail Envoyer 
Titre professionnel

Le métier

Le (la) technicien (ne) de maintenance en machinisme agricole intervient sur l'ensemble des opérations d'entretien programmé, de maintenance préventive et de réparation de faible et haute technicité concernant les matériels agricoles. Il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels et d'équipements agroalimentaires, pour les cultures « céréalières » par exemple : moissonneuse-batteuse, presses ramasseuses, matériels de préparation du sol, de traitement des cultures, au matériel d'élevage ou de cultures « spécialisées » (viticulture, arboriculture). Les techniques de dépannage et de réparation qu'il (elle) met en œuvre font appel à des compétences sur des systèmes et des dispositifs combinant plusieurs technologies telles que la mécanique, l'électricité, l'électronique, l'hydraulique, la pneumatique dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués.  

         Le (la) technicien (ne) est polyvalent (e) ou spécialisé (e) sur un type de matériel, un type d'intervention ou une marque de matériel.   

         En atelier de réparation, il (elle) réceptionne les matériels, établit les diagnostics, contrôle et expertise les matériels et, sous la responsabilité du chef d'atelier, élabore les devis, vérifie la disponibilité des pièces nécessaires, évalue les temps de réalisation, organise et assure le suivi technique des interventions. Pour réaliser les contrôles et les réglages, le (la) technicien (ne) utilise des matériels de diagnostic sophistiqués et adopte des méthodologies appropriées à chaque matériel. La mise en service et les essais des machines requièrent de maîtriser leurs caractéristiques et leurs fonctionnalités sur site de production. Chez le client, le (la) technicien (ne) intervient pour installer, mettre en service ou dépanner des matériels en toute autonomie.   

         Il (elle) gère la documentation et les données techniques de l'atelier pour l'ensemble des matériels, « référent technique » il (elle) informe et assiste les mécaniciens pour les opérations complexes. Il (elle) organise l'intervention, détermine les actions à réaliser et donne des instructions si le travail s'effectue en équipe sous sa responsabilité.

         Les horaires habituellement fixes sont susceptibles d'aménagement car ils sont fortement liés aux contraintes de la saisonnalité des travaux agricoles, tels que la moisson qui entraîne des aménagements liés aux pics d'activités. Certaines interventions présentent alors un caractère d'urgence, il (elle) doit adapter sa méthode de travail en fonction de ces différents paramètres.   

         Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.  

         Il (elle) travaille la plupart du temps seul et peut être secondé pour les travaux nécessitant le déplacement de pièces lourdes comme les carters de boîte de vitesses ou les embrayages. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail, à des positions contorsionnées indispensables pour atteindre les organes difficilement accessibles. Le port d'EPI peut être imposé. Une bonne dextérité est nécessaire.

            Le permis de conduire B est nécessaire pour les déplacements sur site.

Compétences requises

► Une technicité avancée :
           Pulvérisateur électronique, matériel d'élevage automatisé, lignes de conditionnement... Aujourd'hui, les commandes numériques ont remplacé les rouages. Très sophistiquées, les machines imposent de connaître la soudure autant que l'électronique, la pneumatique autant que l'hydraulique et, bien entendu, l'informatique. 

           Une dose de débrouillardise :

       Par ailleurs, mieux vaut être résistant pour travailler dehors par tous les temps. La débrouillardise et la rapidité d'intervention sont également requises pour venir en aide aux exploitants dont le matériel est tombé en panne en plein travail. 

 Robustesse et bon contact :
         Une bonne coordination des gestes et une certaine robustesse sont indispensables, car les pièces à manipuler (courroie, moteur...) sont parfois volumineuses et lourdes. Enfin, couramment au contact de la clientèle sur le terrain, ce métier nécessite une bonne mobilité et un bon contact avec le monde rural.

Programme

Titre homologué dune durée de 1 225 heures en centre de formation et 5 semaines de stage en entreprise, soit 175 heures, soit une durée totale de 1 400 heures.

La formation au titre professionnel Technicien(ne) de Maintenance d’Engins et de Matériels option Machinisme Agricole, au sein de la MFR, s’effectuera sur une durée de 1 400 heures maximum, qui correspond aux 2 certificats de compétences professionnelles (CCP) incluant une période en milieu de travail réel qui représente 175 heures :

        CCP 1 : assurer l’entretien et la maintenance des engins et des matériels
  CCP 2 : assurer le diagnostic, la remise en état et le dépannage des matériels   agricoles
 

Les objectifs et la durée des domaines de formation sont les suivants : 

 

Intitulé du module

 

Objectifs

 

Durée

 

CCP 1 : assurer l’entretien et la maintenance des engins et des matériels

Réceptionner un matériel, organiser et réaliser les opérations d'entretien programmé et de maintenance préventive.

 Réparer des éléments assemblés vissés et pièces mécano-soudées.

 Manœuvrer les engins et les matériels en sécurité.

Prendre en charge un matériel, effectuer le remplacement, les réglages des équipements périphériques du moteur thermique.

 Prendre en charge un matériel, effectuer l'entretien et le contrôle des systèmes et composants électriques et électroniques embarqués.

 Prendre en charge un matériel, assurer l'entretien et le contrôle des embrayages et transmissions.

 Prendre en charge un matériel, entretenir et contrôler les systèmes de freinage et les pneumatiques.

 Prendre en charge un matériel, effectuer le contrôle des circuits hydrauliques et remplacer les composants. 

CCP 1 = Module 1 + Module 2 + Module 3

 

490 h

 

CCP 2 : assurer le diagnostic, la remise en état et le dépannage des matériels agricoles

Gérer et planifier la maintenance d'un parc de matériels.

Réaliser les opérations de manipulation des fluides frigorigènes.

Diagnostiquer, dépanner et réparer les moteurs thermiques des matériels agricoles.

Diagnostiquer, dépanner et réparer les systèmes des composants électriques et électroniques embarqués des matériels agricoles.

Diagnostiquer, dépanner et réparer les organes de transmission et de freinage des matériels agricoles.

Diagnostiquer, dépanner et réparer les circuits et les organes hydrauliques des matériels agricoles.

Diagnostiquer, dépanner et remettre en état les équipements spécifiques du machinisme agricole

 

CCP 2 = Module 4 + Module 5 + Module 6

 

665 h


Période d’intégration, Présentation des objectifs de formation, Accueil :
               Accueil avec présentation des stagiaires et de l’équipe pédagogique, présentation des objectifs de formation, connaissance de l’environnement professionnel, sensibilisation au développement durable, individualisation du parcours de formation , technique de prise de notes et de restitution.
          1 semaine soit 35 heures. 

Module 1. Réaliser l’entretien périodique de base des matériels :
                Prise en charge d’un matériel pour réaliser les opérations d’entretien périodique, Entretien et contrôle des circuits électriques - manœuvre des matériels en sécurité
          4 semaines soit 140 heures. 

Module 2. Réparer des éléments assemblés vissés et pièces mécano-soudées :
              Réalisation des pièces mécaniques simples par des opérations d’ajustage – réalisation des assemblages de pièces mécaniques démontables - réalisation de pièces mécano-soudées.
               3 semaines soit 105 heures. 

Module 3. Etablir la prise en charge, effectuer l’entretien préventif des systèmes des matériels :
         Mise en œuvre de la prise en charge de l’intervention et remplacement des organes périphériques du moteur thermique – Réception des matériels, entretien et contrôle des embrayages, de la transmission et des circuits hydrauliques et remplacement des composants – Prise en charge et réalisation des contrôles et de l’entretien des systèmes de freinage et des éléments de direction.
          7 semaines soit 245 heures. 

Période en entreprise
 
        2 semaines soit 70 heures.
 

Module 4. Réparer la motorisation Diesel :
           Réparation des moteurs thermiques Diesels - remise en état et dépannage des circuits et composants électriques d’un moteur thermique Diesel
              5 semaines soit 175 heures. 

Module 5. Etablir et contractualiser la prise en charge d’un matériel, réparer les systèmes de servitude, les équipements et les éléments de la transmission :
             Gestion et planification de la maintenance d’un parc matériel - Réalisation des opérations de manipulation des fluides frigorigènes – Remise en état des organes de transmission et de freinage des matériels – Remise en état des organes et circuits hydrauliques des matériels.
        
7 semaines soit 245 heures. 

Module 6. : Diagnostiquer et réparer les systèmes de servitude, les équipements hydrauliques et les éléments de la transmission des matériels agricoles :
          Diagnostic et remise en état des systèmes et des composants électriques et électroniques embarqués des matériels agricoles – Diagnostic et remise en état des éléments de transmission, de freinage et des circuits hydrauliques des matériels agricoles des matériels agricoles – Réalisation de la maintenance des équipements spécifiques du machinisme agricole.
            7 semaines soit 245 heures. 

Période en entreprise :
            3 semaines soit 105 heures. 

Session de validation :
                1 semaine soit 35 heures.

Modalités de certification :

La formation qualifiante visée est le titre professionnel Technicien(ne) de Maintenance d’Engins et de Matériels option Machinisme Agricole de niveau IV qui est délivré par la DIRECCTE. La certification s’effectue selon le référentiel de certification de ce titre professionnel. 

Il faut valider 2 CCP au travers de 6 modules (voir descriptif ci-dessus) afin de pouvoir accéder au titre professionnel Technicien(ne) de Maintenance d’Engins et de Matériels option Machinisme Agricole de niveau IV.

Des qualifications partielles, sous forme de certificats de comtences professionnelles (CCP) peuvent être obtenues en suivant un ou plusieurs modules. 

Les épreuves d’évaluation :
                          Résultat des ECF (Evaluation en Cours de Formation)
                        1 Épreuve de synthèse pratique d’une durée de 5 h 00 mn.
                        1 Questionnaire professionnel écrit d’une durée de 1 h 30 mn.
                        1 Entretien oral d’une durée de 0 h 20 mn.
Soit par candidat une durée de lépreuve de 6 h 50 mn, dont 5 h 20 devant le jury.